-A A +A
Partager sur Facebook
MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE

Entrée en vigueur de la prescription infirmière

Renée Larivière
Renée Rivière

Depuis le 11 janvier 2016, la profession infirmière vit une grande avancée. En effet, une nouvelle activité est autorisée aux infirmières qui répondent aux exigences, la prescription infirmière.

Le droit de prescrire touche trois domaines : soins de plaies, santé publique et problèmes de santé courants.

La prescription infirmière vise principalement l'accessibilité aux soins. Selon Lucie Tremblay, présidente de l'OIIQ : « C'est une belle démonstration de notre engagement à façonner les soins infirmiers de l'avenir ».

Dans notre territoire, plusieurs infirmières ont déjà obtenu l'autorisation d'exercer cette nouvelle activité. Nous en sommes très fières. Celle-ci marque un grand pas vers une plus grande autonomie professionnelle.

Afin d'atteindre notre objectif, nous souhaitons que cette activité soit accessible à un plus grand nombre d'infirmières possible.

Toutefois, cette activité sous-entend des obligations déontologiques :

  1. La compétence : l'obligation d'agir avec compétence et de tenir compte de nos limites.
  2. Le processus thérapeutique : l'émission d'une ordonnance lorsque celle-ci est cliniquement nécessaire.
  3. L'information et le consentement : le client doit recevoir toutes les explications nécessaires à la compréhension des soins, des traitements et des autres services.
  4. L'indépendance professionnelle et les conflits d'intérêts : l'infirmière doit préserver en tout temps son indépendance professionnelle.

J'espère avoir clarifié certaines interrogations,

Mes plus sincères salutations.

Renée Rivière,
Présidente

Recherche

Mots clés

TD